A la Réunion, Grand mère Kal hante les nuits des enfants !

Mélissa vit de sa plume à la Réunion. Passionnée par son île et par les livres, elle s’est prêtée au jeu des questions réponses autour de la littérature jeunesse et de La Réunion. 

Vous êtes bloggeuse et vivez de votre plume. Qu’est ce qui vous attire dans le support écrit ?
A vrai dire, je ne suis pas vraiment bloggeuse. Je suis rédactrice spécialisée dans les domaines du voyage, de la culture et du patrimoine. Cela signifie que j’écris finalement assez peu pour mon propre blog. Il me sert plutôt pour recenser mes écrits et mettre en avant quelques actus propres à mon secteur d’activité. Le support écrit et moi, c’est une longue histoire, etc. J’ai toujours aimé écrire mais j’ai eu un peu de mal à franchir le pas d’en faire mon métier, c’est ce que je fais depuis quelques mois, et je croise les doigts pour que cela continue !

Vous habitez à la Réunion et animez des ateliers d’écriture avec l’association Lilomots. De quoi s’agit-il ?
La rencontre avec cette association a été une véritable révélation. Je savais que l’on pouvait écrire seul dans son coin, mais ma participation aux ateliers Ecrire le patrimoine proposés par le Label Ville d’Art et d’Histoire de la ville de Saint-Denis et animé par Lilomots m’a permis pour la première fois de dévoiler mes écrits devant un public, d’écrire avec des « contraintes » ou encore dans un temps limité. Cet atelier m’ a vraiment donné envie de m’impliquer dans cette voie : j’ai créé en juillet 2013 mon propre atelier amateur, qui a son propre blog ( Palabres reliées) , et aujourd’hui j’anime des ateliers avec l’association Lilomots !

Quels livres ont marqué votre jeunesse ? Quelle lectrice étiez-vous enfant ? Et maintenant ?
Je lis depuis toujours. J’ai eu des phases boulimiques et d’autres plus calmes, mais je pourrais presque associer une lecture marquante à chaque année de ma vie depuis mes 7 ans. En petite fille sage, j’étais adepte de la Comtesse de Ségur, ensuite j’ai parcouru les collines avec le petit Marcel… Adolescente, j’ai eu une phase Science-fiction avec Dune de Franck Herbert notamment. Aujourd’hui, je peux affirmer être complètement accroc à la lecture, et aux livres. J’ai dans ma bibliothèque quantité de livres achetés après les avoir croisé dans des chroniques enthousiastes de bloggeurs ou juste parce que j’ai craqué sur la couverture. Et j’affirme sans hésiter que le personnel de bibliothèque me reconnaît à l’énorme quantité de romans que j’emprunte tous les quinze jours. Je ne lis pas tout, mais j’aime pouvoir les emporter chez moi pour décider si oui ou non, ils « méritent » d’être lus… En effet, je ne me force jamais à lire un livre, si l’adéquation n’est pas là, je passe au suivant, il y en a tellement ! J’essaie de m’intéresser à tous les genres et pour cela, je participe à divers clubs et cafés littéraires.

Vous connaissez bien la Réunion. Quels guides conseilleriez-vous à des enfants y venant en voyage ?
La Réunion des enfants
La Réunion est vraiment une belle destination à découvrir en famille. En effet, les activités naturelles ou culturelles y sont nombreuses et les conditions d’hygiène et de sécurité y sont optimales. Il existe quelques guides mais j’ai deux coups de cœur :

La Réunion des enfants de Fabienne Jonca chez Océan Editions. Il s’agit d’un guide très axé sport et nature. Il est très joliment illustré avec des clins d’œil à la culture créole qui plairont beaucoup aux enfants.

La Réunion de A à ZLa Réunion de A à Z chez Les doigts dans le nez. Sorte d’imagier, il fait la part belle à la culture réunionnaise et à son métissage. C’est un livre dense à consulter pendant tout le séjour. Il ne propose pas vraiment d’activité à proprement parler, mais il permet de mieux comprendre l’île, son histoire et ses habitants.

Je trouve que ces deux ouvrages sont vraiment complémentaires pour avoir une bonne idée de l’île !

En bonus deux activités gratuites à découvrir en ligne : un carnet de coloriage sur la biodiversité marine de l’île et un recueil de balades, spécial marmailles*.

Enfin, pour organiser vos activités sur place, je vous invite à découvrir le site http://marmailles.com/ qui recense les activités pour enfants sur toute l’île !

* Marmailles est le mot utilisé à La Réunion pour désigner les enfants, c’est un mot créole.

Pour vous, quels sont les contes réunionnais les plus emblématiques ?
La culture réunionnaise est au carrefour des légendes européennes, asiatiques et africaines. La jeunesse de sa population fait que ses légendes ont encore chacune leurs propres caractéristiques même si les synergies commencent à apparaître. D’ailleurs, certains mythes ont vu naissance pendant les 350 premières années de l’histoire humaine de l’île. Ainsi, Grand mère Kal hante les nuits des enfants aussi sûrement que le loup métropolitain et les descendants des chasseurs de marrons (les esclaves échappés) sont parmi les figures les plus effrayantes !

Avez-vous en tête un recueil de contes ou de légendes locales à nous suggérer ?
UBP¡Up“UÀžUN
Le recueil le plus connu est celui d’Isabelle Hoarau Contes et légendes de l’île de la Réunion, et c’est vrai qu’il offre un échantillon intéressant des histoires populaires réunionnaises.

J’ai aussi eu un coup de cœur pour un titre paru récemment : Histoire d’île. Tout petit et bien illustré, il propose un parcours à travers l’histoire du peuplement de l’île. Il s’agit plutôt d’un livre à lire à partir de 12 ans ou avec des adultes, mais il retrace sans concession l’histoire parfois sombre de l’île.

Côté roman, que peut-on proposer à un ado/pré-ado pour le plonger dans l’ambiance de l’île ?

Chasseur de noirs de D VaxelaireLà aussi, il y a un titre « classique » dont je ne peux nier l’apport historique ni le plaisir de lecture. Il s’agit de « Chasseur de noirs » de Daniel Vaxelaire. Roman d’histoire et d’aventures, il retrace le destin d’un de ces hommes qui étaient envoyés à la recherche de esclaves lorsqu’ils s’échappaient de l’exploitation à laquelle ils « appartenaient ».

 

La vraie couleur de la vanille de S ChérerSophie Chérer a également écrit un joli roman sur La Réunion : « La vraie couleur de la vanille ». Il se passe dans les années 1840, à la fin de l’économie esclavagiste et raconte la découverte du processus de fécondation de la vanille.

Ce deux lectures conviennent à des lecteurs à partir de 12 ans environ.

Et si vous aviez un coin à nous recommander pour lire paisiblement sur l’île, ce serait où ?
Difficile de choisir ! L’île regorge de sites magnifiques et paisibles. Bien sûr, la plage s’y prête, mais il vaut alors mieux une bonne résistance à la chaleur à moins d’attendre la tombée du jour. Ma dernière découverte est la Marine de Vincendo. A l’extrême sud de l’île, ce site très apprécié le week-end est vraiment tranquille la semaine. Sous les vacoas, face à la mer, vous pourrez vous étendre ou vous installer à une table aussi longtemps que souhaité avec votre roman préféré !

Propos recueillis par Sandrine Damie

Publicités

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s