Littérature jeunesse et Chine

Littérature jeunesse et Chine : connaissez-vous le « carré magique » ?

Le tangram ? Vous connaissez bien sûr ! C’est avec ingéniosité que Florence Lamy a fait de ce puzzle de 7 pièces un élément clé dans la résolution de « l’énigme des pivoines », roman attachant et bien ficelé.

Littérature jeunesse et ChineLe Tangram magique, l’énigme des pivoines » est un roman de Florence Lamy (Casterman jeunesse).

Li-Na est orpheline et a été placée chez Grand-mère Dong par le juge Tao, il y a de cela 10 ans. A Hangzou, le 9e jour de la 9e lune est un jour de fête pour tous. C’est aussi la date d’anniversaire de Li-Na, où plutôt la date du début de sa nouvelle vie chez sa « nourrice ». Cette dernière, vendeuse de tortues sur le marché flottant, lui fait la surprise d’inviter quelques personnes importantes aux yeux de Li-Na. Au cours de cette journée exceptionnelle, elle reçoit en cadeau un splendide éventail et une étonnante boite de laque noire contenant un tangram.

Monsieur Zhou, l’apothicaire, vient de bouleverser la vie de Li-Na : le tangram aurait appartenu à une magicienne qui prédisait l’avenir en lisant dans ce puzzle. Li-Na saura-t-elle faire parler elle aussi les pièces ?

Après cette journée de bonheur, le quotidien de Li-Na reprend le dessus, au rythme des négociations de tortues porte-bonheur qu’elle vend désormais seule sur le lac… jusqu’à ce que Madame Lo se fasse subtiliser un tableau cher à son coeur : le tableau des pivoines.

Li-Na part à son secours, aidé de son tangram et du valeureux Cheng. Pas à pas, on suit Li-Na dans sa quête et on croit bien évidemment au pouvoir du tangram pour dénouer l’intrigue !

Quelle idée ingénieuse d’avoir associé un tangram (collé sur la couverture dans une pochette transparente) pour accompagner l’énigme de ce roman. Les illustrations en noir et blanc qui accompagnent discrètement le texte sont aussi fine que le personnage de Li-Na. Merci à Amandine Laprun pour ses dessins qui rythment agréablement la lecture.

Prise au jeu du tangram, maDouce de 8 ans espère bien qu’il y aura une suite à ce roman. Li-Na est une détective perspicace et attachante !

Et serez-vous assez curieux pour aller chercher sur internet un exemple de peinture Mogu ?

Sandrine Damie

Publicités

2 réflexions au sujet de « Littérature jeunesse et Chine : connaissez-vous le « carré magique » ? »

  1. Ping : Brèves du 3 octobre 2014 | Un livre dans ma valise !

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s