Ile de la Réunion - océan Editions

Claudine Serre, responsable de Océan Editions : « J’ai eu envie de développer des collections métissées comme l’île de La Réunion »

Le bien vivre ensemble et la tolérance sont les fils conducteurs de cette maison d’éditions réunionnaise qui publie aussi bien pour les adultes que pour les plus jeunes.

Claudine Serre - Océan EditionsParlez-nous de vous ! Rêviez-vous de travailler dans l’univers des livres dans votre jeunesse ?
J’ai toujours aimé les livres, j’étais une habituée de la bibliothèque de mon village de l’Est de la France, le livre m’a fait rêvé, découvrir d’autres horizons…Le livre m’est devenu nécessaire, un vrai compagnon de route, mais je n’imaginais pas en faire un métier encore.

Comment êtes-vous entrée dans le monde de l’édition ?
Après la fac d’espagnol, je cherchais ma voie, et j’ai rencontré par hasard l’amie d’un ami qui était dans la première école d’édition en France, l’Asfored. La révélation ! Après le concours et 2 ans de cours, j’ai commencé à travailler dans différents postes et différentes maisons d’éditions à Paris.

Vous travaillez désormais à Océan Editions. Comment est née cette maison d’édition réunionnaise ?
J’ai rejoint Océan Editions en 2005 pour y développer des collections jeunesse. Océan Editions a été fondée en 1987 par des imprimeurs de l’île, publiant principalement des ouvrages sur le patrimoine de la Réunion. La maison vient d’être reprise par une autre maison d’édition réunionnaise, Epsilon Editions, avec qui je continue l’aventure.

Comment sa ligne éditoriale a-t-elle évolué au fil des années ? Les thématiques et destinations couvertes ?
Quand j’ai commencé, la littérature jeunesse à La Réunion n’existait quasi pas ; il y avait juste quelques ouvrages de contes locaux. J’ai eu envie de développer pour l’île mais aussi pour la métropole des ouvrages s’adressant à toutes les tranches d’âge, avec des auteurs et illustrateurs de l’île mais aussi d’ailleurs. Des collections métissées comme l’île, avec comme ligne conductrice, la couleur, la tolérance, le bien vivre ensemble. Tous les livres publiés ne parlent pas forcément de La Réunion, ils abordent les thèmes de la vie, qui aident les enfants à grandir. Je publie aussi des coups de coeur, qui ne sont pas forcément destinés à la jeunesse, qui peuvent être un carnet de voyage, un livre d’humour, un guide…

Quelle est votre mission au sein de Océan Editions ?
 Créer et développer des collections, développer les marchés réunionnais et métropolitains mais aussi la vente de droits à l’étranger.

Vous avez dédié une collection à la Jeunesse. Quels types d’albums peut-on y trouver ?
Pour les 0/3ans, Océan Baba propose des petits ouvrages tout carton, de Modeste Madoré, le dernier est « A croquer », pour donner le goût des légumes aux tout-petits !

Océan Jeunesse, selon les formats, s’adresse soit aux petits de 3/6 ans, soit aux  plus grands de 6/10 ans. Ces albums traitent de partage, de découverte, d’ouverture. Le dernier album paru, « Les rois de la Sape », de Christian Epanya, explore le monde des Sapeurs à Kinshasa.

Océan Ti lecteurs, des albums avec plus de texte, du mini-roman tout en gardant le plaisir de l’illustration !

Océan Ados Fiction, ce sont des romans pour le niveau collège, où la fiction bascule dans l’imaginaire.

Océan Ados propose des nouvelles ou romans, plus réalistes aux lycéens, abordant la société d’un point de vue d’ados. Le dernier est « Déclaration d’anniversaire », d’Eléonore Cannone, un roman polyphonique, plein d’humour, contre les préjugés, dans la sélection du prix des Incorruptibles 2014.

Quel serait votre coup de coeur littéraire pour parler de la Réunion aux enfants ?
J’ai publié une petite série d’albums qui révèlent avec humour la face cachée de légendes ou personnages célèbres de La Réunion, Mais que fait grand-mère Kalle ?  Mais que fait le dodo ? Mais que fait La Buse ?, une façon amusante de découvrir ou de redécouvrir les fondations de la culture réunionnaise, etc.

Quel conte réunionnais affectionnez-vous particulièrement ?
A chaque territoire sa sorcière, ici, c’est Grand-mère Kalle, qui vit au volcan, et qui à minuit chasse les enfants ! Et chaque année, le 31 octobre, c’est Grand-mère Kalle contre Halloween !

Et pour un voyage en famille à la Réunion, quel coin/escapade « magique » peu connu(e) nous recommandez-vous ?
C’est difficile de répondre à cette question, car c’est une île merveilleuse pleine de contrastes.

J’adore pique-niquer à Mare à poule d’eau, dans le cirque de Salazie, un petit lac où se reflète ciel, végétation luxuriante et montagne… un havre de paix hors du temps.

La fenêtre des Makes, avec vue sur le cirque de Mafate, à la saison des arums.

Une balade dans la forêt de Belouve, c’est une forêt primaire, une forêt « enchantée », où on croit à chaque détour de chemin rencontrer des fées, lutins et autres elfes.

Et incontournable, la plaine des sables près du volcan de La Fournaise, qui change de couleurs selon la lumière, un décor lunaire incroyable…

Côté mer, découvrir le lagon en parapente, voler en suivant un paille-en-queue, le bel oiseau blanc emblématique de l’île…choisir l’hiver austral pour avoir une chance de voir les baleines et leurs petits.

Propos recueillis par Sandrine Damie

Publicités

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s