Festival Etonnants voyageurs- Saint-Malo

Audrey Le Bail, assistante opérations scolaires : « La vocation d’Etonnants Voyageurs est de dire le monde »

A quelques heures de l’ouverture du Festival Etonnants voyageurs, Audrey Le Bail a joué le jeu des questions/réponses en express sur les actions menées à destination des jeunes. Merci à elle pour sa disponibilité juste avant le festival !

Pouvez-vous présenter le festival Etonnants voyageurs ?

Le festival Etonnants Voyageurs est un festival international du livre et du film qui existe depuis 1990. Son projet, depuis sa création, est de dire le monde. Il s’agit d’une fête de la littérature et du cinéma pour tous les publics et pour tous les âges. Le temps d’un week-end, le public est invité à participer à des rencontres, des débats, des cafés littéraires, des spectacles, des expositions, des films, des lectures, des animations jeunesse, un concours de nouvelles, des journées scolaires, des petits déjeuners et des apéros littéraires avec les auteurs, un salon du livre… Le tout dans un cadre merveilleux, celui de Saint-Malo !

Le festival propose des ateliers, projections et un salon de livre jeunesse pour un public jeune. Qui sont les auteurs et illustrateurs phares invités cette année ?

  • Michel Piquemal, auteur des fameuses Philofables, Yan Marchand, qui fait philosopher les petits et les grands avec Les petits platons ;
  • Muriel Bloch, conteuse accompagnée de son musicien Joao Mota ;
  • Les illustrateurs : Alain Crozon, Marc Daniau, Delphine Jacquot, Laurent Moreau, Emmanuelle Tchoukriel, Marie-Laure Crushi exposent leurs planches au festival.

La Maison de l’imaginaire ouvre aussi ses portes aux plus jeunes, avec notamment François Place, Pauline Alphe, Edith de Cornulier-Lucinière et Yves Grevet.

Quelles sont les thématiques couvertes par ce salon de livre jeunesse ? Quel est le nombre d’exposants et les moments clés ou dédicaces à ne pas manquer ?

Le salon du livre jeunesse réunit de nombreux éditeurs. Toutes les dédicaces sont à retrouver prochainement sur le site du festival.

Vous organisez également des journées scolaires. Pouvez-vous nous parler du travail réalisé par les 22 classes participantes dans le cadre du défi Presse-Fiction ?

Le 5 juin 2014, 22 classes sont en effet attendues au festival Etonnants Voyageurs de Saint-Malo. Depuis l’automne, les élèves imaginent un journal à partir d’un roman traitant de grands événements historiques, vues à travers les aventures d’une héroïne ou d’un héros imaginaire, le plus souvent un jeune adolescent.

Les élèves avaient pour consigne de rendre compte de la compréhension du livre à travers des articles, comptes-rendus, interviews, illustrations, publicité, jeux, etc. Bref, de créer leur propre journal !

Il s’agit d’un défi et non plus d’un concours. Pourquoi ce changement de cap il y a déjà quelques années ?

Il s’agit en effet maintenant d’un défi et non plus d’un concours. Nous souhaitons valoriser le travail de chacun sans que ça soit une compétition ! Chaque journal a été examiné par Josiane Guéguen, la coordinatrice du projet. Et c’est avec un grand plaisir qu’elle a découvert leurs créations.

Les élèves auront aussi le plaisir de rencontrer l’auteur sur lequel ils ont travaillé au cours d’un café littéraire le jeudi 5 juin. Un bel aboutissement !

Sur quels livres les enfants ont-ils travaillé ?

Les classes avaient le choix entre :

  • Bienvenue à Goma d’Isabelle Collombat ;
  • Les Evadés de Christian Léourier ;
  • A l’autre bout de la terre de Philippe Nessmann ;
  • Le pionnier du nouveau monde de Michel Piquemal.

Quelle forme prend au final l’ensemble des productions des classes ?

Il s’agit d’un journal en format A4 de 4 pages avec la page « Une » qui comporte le titre du journal. Le résultat a été au rendez-vous puisque chaque classe a réussi le défi.

Par ailleurs, des classes de lycéens et d’apprentis se sont penchés sur le Brésil avec la réalisation d’un carnet de bord. Quelle était la finalité de ce projet ?

30 classes participent cette année à la journée des lycéens et apprentis proposée par le festival. Il s’agit d’un projet rendu possible grâce au soutien du Conseil régional de Bretagne et avec le soutien du ministère de l’Education nationale. Ces classes ont réalisé un carnet de bord de 20-30 pages à partir d’un des romans proposés sur le thème du Brésil :

  • Monde perdu, Enfer, Patricia Melo ;
  • Dictionnaire amoureux du Brésil, Gilles Lapouge ;
  • La Cité de Dieu, Paolo Lins ;
  • Corcovado, À la recherche du Condor ou Samba triste de Jean-Paul Delfino.

Quelles ont été les étapes de réalisation pour ces lycéens ?

Après la lecture de l’ouvrage choisi, les classes ont travaillé sur l’oeuvre en entier ou des extraits. Cette étude leur a aussi permis de partir à la découverte du Brésil ! Et le résultat fut au rendez-vous puisque les classes ont regorgé d’inventivité et d’originalité. Les auteurs vont pouvoir découvrir leur création au cours d’une rencontre le vendredi 6 juin.

Enfin, pour cette édition du festival, quelle est pour vous la découverte Jeunesse à retenir ?

Il n’y a pas un nom en particulier à retenir, ils sont tous à (re)découvrir !

Propos recueillis par Sandrine Damie

Publicités

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s