Roxane Fabre, auteure et illustratrice auvergnate

roxane_fabreRoxane Fabre n’habite pas simplement l’Auvergne : elle est habitée par l’Auvergne ! Installée depuis quelques années dans la région des volcans endormis, elle met son talent et son énergie au service de l’Auvergne à travers son attachant Gégé Torix.

 

Vous êtes l’auteure et l’illustratrice de guides touristiques à destination des petits… et des grands. Comment est née cette idée de guide ?

Ce projet est né tout d’abord de ma rencontre avec les éditions « RevoiR » qui diffusent des publications d’auteurs auvergnats ou orientées autour d’une thématique territoriale. Je souhaitais faire évoluer cette vitrine en ciblant un public différent, celui des enfants et des familles, et en les intéressant à leur territoire local grâce à des « balades » scénarisées et appuyées sur des anecdotes concrètes. L’objectif était également de contribuer (à mon échelle), au rayonnement de l’Auvergne au delà des frontière de notre territoire. C’est ainsi qu’est née la volonté de déployer ces guides touristiques ludiques.

Gégé Torix est un sympathique petit Auvergnat qui nous fait découvrir la région. Quelles ont été vos sources d’inspiration pour créer ce personnage ?

 Pour sensibiliser et fidéliser les enfants, j’ai donné naissance à ce petit auvergnat d’aujourd’hui. Ses traits de caractères (complice, malicieux, futé et curieux), en font un jeune personnage attachant auquel les enfants peuvent s’identifier. Chraz, célébrité de la scène locale, a trouvé ce nom décalé, amusant et facilement mémorisable. Ce patronyme induit les liens généalogiques entre Gégé et son ancêtre Vercingétorix, lequel a marqué l’histoire de notre région. C’est donc naturellement que j’ai pris mes crayons pour mettre un visage sur ce nom. Un enfant, un auvergnat, une famille aux ancêtres gaulois… Et un petit déguisement adéquat est venu habiller ce garçon afin de l’identifier facilement.

Je me suis inspirée, de loin, de quelques bandes dessinées traitant des civilisations gauloises, afin de repérer des codes expressifs tels que le casque à plumes qui permet de traduire les émotions du héros.

Vous avez déjà publié 3 guides sur l’Auvergne à travers les aventures de Gégé Torix. Comment vous documentez-vous ?

 Pour réaliser mes textes, je me plonge de nombreuses semaines dans des guides existants. J’ai fait de nombreuses rencontres avec des acteurs culturels et touristiques locaux, afin de développer des anecdotes pertinentes tant au niveau de la fidélité à l’histoire que de l’attrait potentiel envers les futurs lecteurs. Je me rends également sur les lieux afin de composer les parcours le plus fidèlement possible.

Que souhaitez-vous transmettre à travers les aventures de Gégé Torix ?

 Gégé Torix, c’est avant tout mon regard sur l’Auvergne qui n’est pas ma région natale mais qui est désormais ma région de coeur. J’y réside depuis 5 ans et j’ai su faire évoluer mon regard afin de mieux la comprendre et de l’apprivoiser. A tel point que.. j’en suis tombée amoureuse ! Ainsi, Gégé Torix met en lumière ce que l’Auvergne a de plus étonnant : la diversité de ses territoires, sa faune et sa flore fascinante, son histoire emblématique, ses figures clés, etc.

Je souhaite également par ce biais, sensibiliser les jeunes à la valorisation du patrimoine local et au respect de la nature qui les entoure. C’est de plus, l’occasion de proposer aux familles une activité à faire ensemble, au travers de ce guide de balade commentée.

Avez-vous un nouveau guide en cours de préparation ?

Cette fois-ci c’est une application mobile pour la visite de la cathédrale de Clermont-Ferrand, un partenariat entre plusieurs acteurs touristiques locaux. Ce projet sera révélé au public prochainement, il est en cours de développement technique.

Originaire de la région parisienne, vous avez posé définitivement vos valises en Auvergne en 2008. Qu’est-ce qui vous a séduit ?

 Je suis venue en Auvergne dans le cadre de ma poursuite d’études et également par choix de changer de région. En quête du « bien vivre », j’ai trouvé ici un lieu fascinant au territoire géographique vaste et riche d’histoire. J’ai fait des rencontres professionnelles fortes qui m’ont permis de faire naître des projets et de les partager plus facilement. Ici, en Auvergne, les projets foisonnent, les gens sont accessibles et chaleureux, et Clermont-Ferrand est en particulier une ville dynamique à échelle humaine.

Avez-vous un bon plan à nous suggérer pour un séjour en famille dans le Cantal, par exemple ?

 Je vous conseille sans hésiter de chausser les bottes et d’enfiler les bonnets pour aller voir les courses de chiens de traineau autour du Puy-Mary. Une vue époustouflante sur la chaîne de volcans vous attend et c’est aussi l’occasion d’aller déguster une truffade dans un buron 🙂

Propos recueillis par Sandrine Damie – Novembre 2013

Les 3 ouvrages de Roxane Fabre :

  • Gégé Torix visite Clermont-Ferrand
  • Gégé Torix et les mystères du Sancy
  • Gégé Torix sur les chemins du Cantal

Bonus : un guide « l’Auvergne en famille » à télécharger .

Publicités

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s